Actualités

Les 150 stations de mesure de Bruitparif (cf. http://rumeur.bruitparif.fr) déployées en Île-de-France dans des contextes variés sont unanimes : avec le confinement décrété en raison de l’épidémie de covid19, un silence inhabituel a envahi l’Île-de-France et notamment sa zone urbaine dense. La raison en est simple : la très forte baisse des émissions sonores d’origine anthropique en lien avec la diminution drastique des trafics routier, aérien et même ferroviaire, l’arrêt des chantiers et la fermeture de nombreuses activités et lieux festifs.


Lire le Bilan de Bruitparif.


La qualité de l'air s'est améliorée de l'ordre de 20% à 30% dans l'agglomération parisienne, conséquence de la mise à l'arrêt du pays et des restrictions de déplacement mises en place pour tenter de freiner la progression de l'épidémie de coronavirus, a annoncé mercredi Airparif. Sur la semaine du 16 au 20 mars, il y a eu "une amélioration de la qualité de l'air de l'ordre de 20 à 30% dans l'agglomération parisienne, consécutive à une baisse des émissions de plus de 60% pour les oxydes d'azote", note l'association de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France. "Cette baisse est liée en grande partie à la forte diminution du trafic routier et aérien", ajoute Airparif qui relève un "impact peut-être encore plus important le long des axes de circulation". Le niveau des particules fines n'a en revanche pas évolué, poursuit l'association, qui explique que "la diminution du trafic n'a pas compensé l'augmentation liée au chauffage résidentiel et au maintien des activités agricoles, conjugués à une météorologie printanière favorable à la formation de particules observée dans plusieurs régions avoisinantes".


Reuters.






Réservez dès maintenant votre samedi 14 mars après-midi !

Nous marcherons pour dire NON AU PROJET DU TERMINAL 4 à ROISSY, lors de la MARCHE POUR LE CLIMAT à PARIS.

Nous organisons ce cortège, qui sera festif, avec d'autres associations. Nous espérons que nous serons nombreux pour dire NON à ce projet inutile, désastreux pour la santé et probablement le plus climaticide en France !

Cette extension pharaonique de l'aéroport de Roissy prévoit

- Près de 40% d’avions en plus, soit l'équivalent du trafic d’Orly.

- Une augmentation dramatique des émissions de CO2 (+44%), incompatible avec les engagements climatiques de la France

- Une pollution sonore catastrophique pour la santé : les franciliens perdent déjà jusqu’à 3 ans de vie en bonne santé sous les couloirs aériens de Roissy. - Une aggravation de la pollution atmosphérique (+30 % d’oxydes d’azote et +11 % de particules fines), alors que les émissions d’oxydes d’azote liées à l’aéroport pèsent déjà autant que 2,6 périphériques parisiens.

VOTRE PRESENCE EST IMPORTANTE ! Des départs groupés seront organisés pour aller sur Paris en train ou RER. Nous vous tiendrons rapidement informés.

Inscrivez-vous à l'événement sur Facebook et relayez auprès de votre famille et vos amis ! https://www.facebook.com/events/575631919685931/

Suivez les informations sur http://www.advocnar.fr/2020/02/marche-pour-le-climat-14-mars-paris-rejoignez-le-cortege-contre-le-projet-du-terminal-4-a-roissy/



Le TERMINAL 4, projet d'extension de Roissy, ce serait

+500 vols par jour Près de 40% d'avions en plus! soit le trafic d'Orly ajouté à celui de Roissy

> Une pollution sonore dramatique pour nos vies et notre santé Le Bruit provoque des troubles du sommeil, du stress, des troubles de l'apprentissage chez les enfants, des maladies cardiovasculaires... Les franciliens perdent déjà jusqu'à 3 ans de vie en bonne santé sous les couloirs aériens (étude Bruitparif 2019) > Une aggravation de la pollution chimique +30 % d'oxydes d'azote (NOx) et +11% de particules fines alors que les émissions de NOx liées à l'aéroport de Roissy pèsent déjà autant que celles de 2,6 périphériques parisiens (source Airparif) > Une augmentation inacceptable des émissions de CO2 15 millions de tonnes d'équivalent CO2, en plus, ce qui serait incompatible avec les engagements climatiques de la France: le pays ne doit pas émettre plus de 80 millions de tonnes en 2050, (source Direction Générale de l'Energie et du Climat)

Ensemble refusons ce projet profitable financièrement à quelques-uns au détriment du climat, de notre santé ainsi que de celles de nos enfants. Mobilisons notre entourage, nos élus ! Agissons ! Lors de l'enquête publique en 2020,

nous dirons NON AU TERMINAL 4

Archives

Maison de Quartier de Fin d'Oise
25, Avenue du Maréchal Gallieni
78700 Conflans-Sainte-Honorine

© 2017 par CIRENA