Maison de Quartier de Fin d'Oise
25, Avenue du Maréchal Gallieni
78700 Conflans-Sainte-Honorine

© 2017 par CIRENA

La pollution des avions est un danger grandissant

17/10/2018

 

 

L'UFCNA saisit avec 77 autres organisations (dont le CIRENA) le Conseil d'Etat

 

Il y a plus d'un an le Conseil d’Etat exigeait du gouvernement français un plan d’actions urgent[1] pour réduire la pollution de l’air, dans plusieurs régions de France et toutes sources confondues ; mais l'incurie des pouvoirs publics pousse aujourd'hui les associations, sous la houlette de l'avocat Maître Cofflard, à contraindre le gouvernement à respecter la décision de la plus haute juridiction de l’Etat par une exécution forcée.


Parmi les 78 requérants, figurent des médecins dont un cardiologue, et des associations nationales de défense de l’environnement et de la santé comme Les Amis de la Terre, Greenpeace, France Nature Environnement, l'UFCNA, Notre Affaire à Tous, Respire, mais aussi des associations locales [2] dont certaines sont également membres de l'UFCNA.

 

Nous rappelons ici quelques constats alarmants :
• La pollution de l’air est la troisième cause de mortalité en France, après l’alcool et le tabac [3], affectant en premier lieu les personnes les plus vulnérables ; le coût de la pollution de l’air est estimée à près de 100 milliards d’euros par an.
• la pollution des avions est similaire à celle des véhicules diesel.
à cause de l'explosion du trafic, la pollution chimique des avions est en constante augmentation notamment les concentrations excessives de particules fines et d'oxydes d’azote générées par l'aviation autour des grandes plateformes aéroportuaires, des aérodromes et des hélistations.

 

Parmi les mesures urgentes, l'UFCNA demande prioritairement :
• à l'instar de l'ADEME, l’évaluation réelle des émissions chimiques dues au trafic aérien sur chaque aéroport (pour l'ensemble des vols et des phases de vol) en valeur absolue (tout ce que recrachent les avions) et non plus en intensité (volume de polluants par unité de trafic, cʼest-à-dire le nombre de personnes transportées, plus fret et poste). Il faut en finir avec des modèles mathématiques permettant de présenter des réductions de la pollution alors que celle-ci augmente en termes réels[4],
• des mesures de limitation du trafic aérien en cas de pic de pollution comme la loi l'autorise.

 

Nous mettons nos espoirs dans l'action en cours pour accélérer ces mesures

 

Contact : Chantal Beer-Demander : tel : 06 25 43 22 33

 

[1] Le Conseil d’Etat enjoint au gouvernement de prendre des mesures urgentes contre la pollution
[2] La liste complète des 78 requérants est disponible ci-dessous
[3] Selon une étude de Santé Publique France
[4 http://presse.ademe.fr/2018/05/lademe-publie-le-bilan-national-sur-limpact-environnemental-des-aerodromes.html

UFCNA, Association loi 1901, agréée Environnement www.ufcna.eu ,
Courriel : ufcna.ccnaat@gmail.com 32, avenue Lamartine, 31100 TOULOUSE Tel : 06 25 43 22 33

Please reload

Actualités

Archive
Please reload